- - - - -
Agenda du peintre
Hélène Roy à La Bienvenue
6 septembre au 20 octobre 2019 Exposition Hélène Roy à La Bienvenue Grenoble

Du lundi au samedi de 15h à 19h, entrée libre.
La Bienvenue
8, rue Frédéric Taulier
38000 Grenoble
Accès : arrêt tram B - Notre-Dame - Musée
04 38 38 00 20

portraits

J’ai beaucoup travaillé sur le portrait entre 2008 et 2010 : des portraits d’adultes surtout, de femmes d’abord. Après avoir vécu un accident et une période de rééducation, j’étais frappée avec une force nouvelle par ce que je pouvais voir dans les visages rencontrés, souvent un mélange d’énergie et de fragilité. J’ai cherché à saisir ces expressions, et tout ce qui disait la vie.
Lorsque le modèle est là dans l’atelier, je le regarde être, parler, bouger ; je travaille en posant des taches de couleur, celles que je vois à la surface de son visage. Mais à un moment donné, l’image de la personne apparaît sur la toile, elle commence à me regarder à son tour, et je lui souris. C’est un peu magique.
J’aime toujours peindre des portraits, des enfants aussi s’ils sont prêts à poser au moins une heure.
Contactez-moi si l’aventure vous tente.

paysages

Je peins des paysages depuis longtemps !
Les arbres sont très présents, comme dans les forêts de Chartreuse qui m’entourent. La lumière passe entre les troncs, sur la neige ou les tapis d’aiguilles.
Mais il y a aussi et toujours de grands ciels, des crêtes.
J’ai réalisé récemment de très grandes toiles sur commande, et cela me plait : si vous avez un espace à habiter, un projet pour vos murs, n’hésitez pas à me contacter.
Pour connaître les possibilités de visites et les expositions prévues, voir l’agenda.
Vous pouvez aussi nous consulter pour des commande de formats exceptionnels.

nouveautés
chemins de vie

J’ai travaillé en 2003 pour l’église de Quaix-en-Chartreuse. Cette oeuvre en 9 tableaux est intitulée "Chemin de vie". Chacun des trois triptyques, placés sur le mur est de l’église, est accompagné d’un texte issu d’un atelier d’écriture animé par l’écrivain Geneviève Convain-Sargnon.
Ce "chemin de vie", inauguré en mai 2004, est visible dans l’église de Quaix lorsqu’elle est ouverte.

"Cheminements", c’était le titre d’une exposition collective avec l’association Artistes de Chartreuse : l’occasion pour moi de reprendre le thème du chemin de vie réalisé en 2003 pour l’église de Quaix en Chartreuse, et de le décliner différemment. Cela a donné des polyptyques en 5 tableaux, qui évoquent la vie, de l’enfance au grand âge. J’en ai réalisé trois, dont un pour répondre à une commande.

marcheurs

Lorsque je marche en montagne, le paysage défile doucement tout autour, mais aussi à l’intérieur : des images me traversent, tournent en moi. J’ai voulu peindre ensemble ces deux paysages, intérieur et extérieur. Pour obtenir un contraste suffisant, il m’arrive d’évoquer le paysage intérieur à l’aide de collages de photos ou de papiers colorés. La peinture traduit la beauté extérieure et fait le lien.

Les marcheurs sont là aussi dans les "chemins de vie".

paroles et couleurs

Ces toiles évoquent des scènes bibliques : ayant travaillé sur les textes et les comprenant mieux, ou différemment, j’avais envie d’en parler avec la peinture.

L’appel de Simon : Luc 5, 1 à 11
Je suis frappée par l’invitation que Jésus adresse à Pierre : "Avance vers la profondeur et laisse descendre tes filets". Ne s’agit-il pas d’une profondeur intérieure ? Et si Simon est effrayé par cette pêche miraculeuse, n’est-ce pas que ces poissons, qui remontent des profondeurs, symbolisent tout ce qu’il y a trouvé de sombre et d’agité ?

Le reniement de Pierre : Luc 22
Jésus a été arrêté et attend d’être jugé. Pierre l’a suivi mais, par trois fois, il dit ne pas le connaître. Au moment où le coq chante, Jésus "se retournant, posa son regard sur Pierre". C’est ce regard qui m’a interrogée, parce que le texte ne dit rien de plus à son sujet. Luc nous laisse imaginer tout ce qui peut passer dans ce regard.

Renaître :

« Le grain de blé tombé dans la terre,
S’il ne meurt pas reste lui tout seul,
Mais s’il meurt,
Il porte beaucoup de fruit ! »
(Jn 12, verset 24)

Elan1 :
Renaître, et le mouvement se prolonge...

Lève-toi :
Il a eu besoin d’être relevé, redressé, pardonné, et mis en mouvement.
Au point de passer par le toit !
(Mc 2, 1 à 12 Le paralysé de Capharnaüm)

Rencontre :
Deux hommes marchent vers celui qui cristallise tous leurs espoirs. Simple dialogue.
Lui : « Que cherchez-vous ? »
Eux : « Rabbi, où demeures-tu ? »
Lui : « Venez et vous verrez. »
(Jean 1, versets 35 à 39)

Ils le suivirent :
(Jean 1, verset 39)

Confiance1 (les oiseaux du ciel) :
Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent point dans des greniers ; et votre père céleste les nourrit !
(Matthieu 6, verset 26)

Confiance2 (les fleurs des champs)
Regardez les fleurs des champs, comme elles croissent ; elles ne peinent ni ne filent, et je vous le dis, Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a jamais été vêtu comme l’une d’elles !
(Matthieu 6, versets 28 et 29).

Réconfort
Pas de référence biblique, c’est la forêt qui parle !

Chemin de vie premier tryptique : toiles de 50x50 cm Sur nos chemins d’hommes et de femmes, la nature nous prodigue généreusement un spectacle sans cesse renouvelé. Elle accompagne les saisons de nos vies, de l’enfance à la vieillesse. Ce parcours dans le temps, imprévisible, nous conduit, pas à pas, jour après jour, à marcher et à nous élever ensemble.
Chemin de vie deuxième tryptique : toiles de 50x50, 50x100, 50x50 cm Où est le chemin de vie ? N’est il pas plutôt un chemin de doutes ? Dans les heures sombres, voyons-nous la Lumière brosser l’horizon et nous encourager à traverser les ténèbres ? La nature et ses métamorphoses, plus belles que jamais, animées par un doigt créateur inégalé, invitent à nous relever.
Chemin de vie troisième tryptique : toiles de 50x50 cm Nous avons marché pour arriver le plus haut possible et contempler les splendeurs qui se dévoilaient en chemin. La fatigue oubliée, l’œil émerveillé, nous le comprenons enfin, Quelqu’un nous a guidés jusqu’ici et nous attendait. Confiants et détendus, dans ce panorama infini et cette pureté à couper le souffle, faisons silence. Dieu est là.